• rafiii

    • 9 décembre 2011 in Mobiles

    Les specifications: le nouveau mal des mobiles?

    Je suis depuis longtemps fan de technologies. Ça a commencé sur PC quand j’étais plus jeune et depuis je ne rate jamais la sortie d’une nouvelle architecture de CPU ou de carte graphique. M’étant ensuite passionné pour les mobiles je me suis mis à suivre avec intérêt les nouveautés de cet univers évidemment. Seulement voilà, je semble faire partie d’une niche de personne qui ont conscience que les mobiles ne sont pas des PC. Et à un moment, trop c’est trop.

    Où va-t-on?

    Aujourd’hui il est admis qu’un smartphone en 2011 doit au moins avoir un processeur à double coeur tournant à plus de 1 Gigahertz, je reviendrai plus tard sur cette idée. Et comme sur PC, après les doubles coeurs ce sont les quadruples coeurs qui nous attendent!! Nvidia dégainera le premier apparemment avec ces puces Tegra 3, les autres (Samsung, Qualcomm, Texas Instrument) suivront juste après. Les fréquences ne sont pas en reste, tout le monde va commencer par du 1.4 GHz avant de foncer vers les 2-2.5 en 2012. Génial, on va pouvoir faire des paiements bancaires par NFC, envoyer des textos et passer des coups de fils, avoir 200 applications qui tournent en temps réel, ouvrir des pages web contenant 25 vidéos flash en 1080p tout en encodant une vidéo de vacance de 4 gigas en mkv pour la partager avec la famille! Pareil pour la partie graphique, toujours plus d’unités de calcul ce qui nous permettra de jouer en ultra HD depuis son téléphone sur sa télévision grâce à une connectique dual HDMI! Le rêve absolu 8) Aller, je balance un schéma du Tegra 3 pour vous faire baver.

    [image_border img="http://www.trendastic.com/wp-content/uploads/block-e1323426633822.jpg" caption="Euh attendez, pourquoi ils ont mis un cinquième coeur dedans? Pour augmenter l'autonomie.... Oh merde!" /]

    La grande perdante

    Seulement voilà, le problème de nos portables est qu’il ne sont pas reliés H24 à une prise secteur qui les fournit en courant électrique généré par des centrales nucléaires. Non nos téléphones comptent sur une source d’énergie cloisonnée, finie, à base de réaction chimique: La batterie. Le problème des batterie est qu’elles n’ont pas évolué ou très peu en 5 ans. Du coup avec des puces toujours plus gourmandes et une réserve d’énergie constante l’autonomie ne fait que chuter et continuera à chuter tant qu’il n’y aura pas de révolution énergétique.

    Mais le hardware n’est pas le seul fautif dans l’histoire. En effet, si ces puces sont sensées être plus économes en énergie à chaque génération, avec une finesse de gravure plus petite et des mécanismes plus sophistiqués etc… (bullshit marketing), alors le problème viendrait du software. Sur mobile le software commence par l’OS. Voyons voir:

    Reste Symbian mais ce dernier va s’en aller malheureusement. Donc globalement les OS mobiles actuels ne montrent aucun signe d’amélioration, c’est pas la fête. En même temps en se basant sur des technologie pc à la base (Unix, Linux, Java, webkit, .net) il fallait compter sur un miracle qui n’a pas eu lieu.

    La situation est tellement triste qu’on arrive à des constats du genre:


    Alors bon, je connais Franck, il a du y aller franco avec son téléphone, flasher 35 roms et calculer les 32 millions décimales de Pi tout en copiant ses fichiers depuis ses 25 NAS, mais quand même, ça fait peur. A noter que depuis la situation semble s’être améliorée.

    Les spécifications et le grand public

    Le gros avantage pour le grand public c’est que les spécifications sont des chiffres, c’est factuel, et reflètent à peu près la réalité. Par exemple le Nokia N8 a 12 megapixels, le Lumia 800 n’en a que 8 donc le N8 devrait être meilleur en photo et c’est le cas. Mais prenons un autre exemple: le HTC Sensation a 8 mégapixels, l’iPhone 4 seulement 5 donc le HTC devrait prendre de meilleures photos mais ce n’est pas le cas…

    Heureusement le consommateur lambda ne regarde pas encore les spécifications des CPU, GPU et RAM, ça serait le bordel. Imaginons un peu: « entre le HTC Sensation XE (1.5GHZ et 768mo de ram) et le Samsung Galaxy S2 (seulement 1.2Ghz mais 1 go de ram) lequel est le meilleur? ». La même ambiance qu’au rayon informatique de la FNAC…

    Non, il se contente plutôt de regarder l’aspect extérieur. On obtient donc des réflexion du genre « plus c’est grand mieux c’est! » (ce qui est faux pour les téléphones on le sait tous), ou encore « l’iPhone 4S ne change rien par rapport au 4″ (alors que l’intérieur est complètement différent et que le 4S défonce tout le monde en terme de perfs).

    Donc pour l’instant les spécifications ont réussi à échapper aux consommateurs, on est plutôt dans les associations du genre:

    • mégapixels = qualité d’image
    • taille = puissance
    • gigaoctet = plein de musique (celui la est facile)
    • flash = prOn (non je déconne tout le monde s’en balance du flash)

    Par contre quand je vois ma sœur me parler de dual core, je me dis qu’une révolution est en marche… D’un autre côté ce n’est pas étonnant, avec l’armée de clones qu’on nous livre chaque mois ( les android et les windows phone), les constructeurs sont incapables de dire pourquoi ils ont fait leurs produits, du coup ils se rabattent sur les specs et les blog et autres magazines reprennent ça en chœur. On arrive sur des schémas de consommation déjà en place dans l’univers du PC.

    Conclusion

    A la lecture de cet article vous l’aurez compris, on fonce droit dans un mur.
    La tendance n’est pas prête de s’inverser, avec les 3DS et PS Vita qui ont quelque chose comme 5 heures d’autonomie avec le vent dans le dos, il reste de la marge que nos chers téléphones vont bientôt grignoter. Je ne serais vraiment pas surpris si en 2014 un appareil tenant 10 heures soit exceptionnel à moins d’une révolution pure et simple dans le domaine des batterie. Faire plus de chose plus rapidement ou avoir une meilleure autonomie sont-ils incompatibles entre eux? De ce que j’ai vu sur le N8 et le E6 clairement non.

    Petit sondage rapide

    [poll id="3"]