• Pourquoi il est temps d'en finir avec le code PIN !

    Vous utilisez encore votre code PIN vous ?

    Mais si vous savez ce code à 4 chiffres minimum qu’il faut entrer à chaque fois qu’on allume son mobile. Moi personnellement ça fait au moins 4 ans que je n’ai plus de PIN sur ma carte SIM et je reste halluciné par le nombre de personnes continuant mécaniquement de faire leur code PIN.

    Pourtant je pense que cette « sécurité » a fait son temps et qu’elle ne sert plus à rien du tout aujourd’hui. Voilà pourquoi taper son PIN est devenu une perte de temps et qu’à la fin de cet article vous pourriez désactiver le votre à jamais.

    Petit rappel: PIN, PUK, POUK

    Même si le terme PIN s’est popularisé aux yeux du grand public français avec le téléphone mobile, son invention remonte un peu plus loin que ça.

    Le PIN (pour Personal Identification Code) a été inventé conjointement au distributeur de billets par John Shepherd-Barron en 1967. Le gars voulait un code bien sioux à 6 chiffres mais sa femme préférait 4…du coup c’est pour ça que votre code de carte bleu fait 4 chiffres (histoire vraie).

    Le principe a été décliné pour les mobiles où à chaque carte SIM était attribué un code PIN modifiable par l’utilisateur depuis les menus de son téléphone.

    A côté du PIN, il y a le PIN2. Moins connu qui permet lui de protéger l’accès à certaines fonctionnalités de votre mobile, par exemple, bloquer l’accès à votre répertoire. Vous pouvez obtenir ce PIN auprès de votre opérateur.

    Le PUK c’est la loose. Vous avez fait 2 fois le mauvais code PIN à cause d’un excès d’alcool et du coup vous êtes certain que le dernier essai est le bon.

    [image_border img="http://www.trendastic.com/wp-content/uploads/345275.gif" caption="C'est 1782 ou 8217 ? Allé je tente 8217.....Et merde !" /]

    Le PUK (ou PUC pour Personal Unblocking Code) c’est l’opération de la dernière chance…enfin ce sont les 10 opérations de la dernière chance car là tu as le droit d’être encore plus bourré. Seulement passé le dernier essai tu peux donner ta SIM à manger à ton poisson rouge car elle est définitivement foutue !

    [image_border img="http://www.trendastic.com/wp-content/uploads/sim.jpg"/]

    Et POUK ? Ben POUK c’est rien, c’était juste pour avoir un titre rigolo…

    Pourquoi le PIN fut un temps utile…

    A l’époque, le PIN est le sésame qui permettait de sécuriser son téléphone et -on a tendance à l’oublier – le contenu de la carte SIM. A l’époque (les années 90) où un contact n’avait qu’un numéro de téléphone, aucune photo rattachée et qu’il était souvent stocké sur la carte SIM.

    Car oui, la SIM était LE lieu de stockage des contacts. Je vous parle d’une époque où les smartphones étaient l’exception, que pour la plupart des appareils il n’existait pas de moyen simple de sauvegarder ses contacts sur le téléphone et que surtout nous évoluions dans des environnements fermés. Quand on achetait un mobile Sony Ericsson, il n’était pas évident de transférer ses contacts vers son nouveau Motorola autrement qu’en les copiant sur la SIM. Pas d’Exchange ou de synchronisation en ligne des contacts via Google, iCloud ou OVI. Oui, il y avait le Bluetooth mais ce n’était pas forcément à la portée de tous et il fallait envoyer puis enregistrer 1 à 1 chaque contact.

    Du coup la SIM était devenu le répertoire et le plus gros problème qu’on avait en perdant son mobile était souvent la perte de ses contacts. Et le code PIN servait aussi à cela, sécuriser l’accès à son répertoire dès lors qu’on perdait son mobile.

    …mais qu’il ne sert plus à rien

    Et on a ainsi pris l’habitude de mettre (ou plutôt laisser) des codes PIN à nos mobiles.

    Et d’ailleurs demandez-vous, ou faites le test autour de vous :

    « Pourquoi tu mets un code PIN à ton mobile ? »

    La réponse que vous obtiendrez souvent est :

    « C’est au cas où je me fais voler ou perds mon mobile »

    Ah Ok. Et donc quand vous avez votre mobile sur vous, il est souvent éteint ? Non parce que s’il est allumé, la personne qui le récupère n’aura pas besoin de ton PIN pour l’utiliser. Mieux, partant du principe que tu vas bloquer ta ligne, il va même certainement directement mettre SA SIM dans ton mobile. Car ce qui l’intéresse c’est TON mobile et pas ta ligne.

    Et l’ancienne raison d’être du code PIN qui consistait à sécuriser les contacts de la SIM n’est également plus valable. En effet même si les SIM permettent de stocker jusqu’à 250 contacts – ce qui est suffisant pour 99% des gens – les champs proposés restent pauvres. Et entre les services web, les solutions tierces, les suites livrées avec les smartphones, le passage de vos contacts d’un appareil à un autre n’est plus vraiment un souci.

    D’ailleurs saviez-vous qu’aux US ou au Japon, la plupart des opérateurs utilisent le standard CDMA qui fonctionne sans carte SIM…et donc sans PIN.

    Ok. Le code PIN ne sert plus à rien. Mais comment je protège mon smartphone en cas de vol ou perte ?

    Comment protéger efficacement son smartphone ?

    Bien entendu dire que le PIN est une hérésie ne veut pas dire qu’il ne faut pas protéger nos smartphones (photos, comptes bancaires, emails,…ils n’ont jamais contenus autant d’infos sensibles).

    La 1ère chose à faire est de ne pas jeter la boîte de son portable ou à défaut garder sous le coude le code IMEI qui est présent sur votre facture et sur la boîte. Ce code vous permettra de faire bloquer l’appareil (même si ce n’est pas infaillible).

    La 2ème chose serait de mettre un code verrou sur votre appareil. Tous les smartphones actuels en proposent : un code sur les Blackberry et l’iPhone, un geste sur Android…. C’est le moyen le plus chiant de protéger son mobile car à chaque fois que vous souhaiterez l’utiliser il faudra faire le code (on peut définir le délai d’activation). A ma connaissance c’est assez sécurisé car sans ce code vous ne pouvez pas faire grand-chose et le verrou étant lié au mobile, ce n’est pas en changeant la SIM que cela changera quoi que ce soit. Je ne sais pas sur Android mais sur iOS, impossible d’accéder à la mémoire de masse via un PC (les images) tant que l’appareil est verrouillé. De même sur iOS, une option permet de supprimer l’intégralité du contenu de l’appareil lorsque le code verrou est mal saisis 10 fois. Très pratique.

    [image_border img="http://www.trendastic.com/wp-content/uploads/photo3.png"/]

    Enfin la 3ème chose à faire est d’installer un soft de verrouillage à distance (comme Track & Protect) qui permettra de faire un tas de trucs cool comme :

    • Visualiser le smartphone sur une carte
    • Garder le contrôle de l’appareil même après le changement de SIM
    • Afficher le numéro du voleur et même le prendre en photo via la caméra frontale
    • Effacer à distance tout le contenu sensible

    Vous l’aurez compris, le code PIN ne sert plus à rien alors économiser vous cette peine et si vous voulez vraiment protéger et sécuriser votre cher mobile, utilisez un vrai moyen efficace !

     

    Et vous, vous avez encore un code PIN ? Cet article va-t-il vous faire changer d’avis ?