Quand les tablettes couperont le cordon !

Baptiste

Maitre de conférences au M.I.T dans la section « Nouvelles Technologies », Baptiste Martin est considéré depuis 1991 comme « LA » référence mondiale pour tout ce qui a trait à la technologie mobile. Auteur de « Symbian m’était conté » et du Best Seller : »Quand Stevy rencontre Billy » il arrondissait ses fins de mois sur Symbian France depuis 2008. Personnage haut en couleurs il n’hésite jamais à dire ce qu’il pense et penser ce qu’il dit. Cet engagement aveugle lui vaut d’ailleurs d’être menacé de mort par des hordes d’Apple Fan depuis la parution dans The Economist de son article : « Ce n’est pas en donnant du pognon à Apple qu’on paiera nos retraites ». Son degré d’analyse est tel qu’en Juin 2010 après avoir tweeté « Le succès des différentes générations d’iPhone est la preuve que l’on peut tromper mille fois mille personnes » l’action de la marque de Cupertino dévisse de 25%. Baptiste lance Trendastic.com avec Greg en 2011 comme un pied de nez au monde du mobile !

You may also like...

  • Anonyme

    Moi j’attends toujours que quelqu’un me prouve l’utilité d’une tablette.
    Si on possède un bon smartphone et un bon ordinateur portable à quoi sert une tablette?

    Je doute pas de l’utilité d’une tablette pour certains mais quand je vois à quoi elles servent la plupart du temps (jouer à Angry Birds notamment), je me dis que c’est vraiment inutile.

    • J’ai d’ailleurs écris un article a ce sujet la semaine dernière.
      En soit jouer a Angry Birds peut constituer un raison valable pour l’achat d’une tablette.
      BM

      • Anonyme

        Ton article portait essentiellement sur l’usage professionnel.

        Après c’est vrai que si quelqu’un veut débourser des $$$ pour jouer à un mini-jeu tactile, c’est son choix mais j’ai du mal à croire qu’on ait réussi à convaincre autant de monde que cela pouvait leur être utile.
        Jouer sur un Alienware à de vrais jeux c’est pas mieux?

        • kayamagan

          je suis ok, le phenomene tablette dans notre société c’est pour un éléve en psycho-socio un labo grandeur nature d’experiementation et d’observation evident…

          le délire c’est de constater que tt les sites, blog etc qui traitent de new tecno, meme ceux qui se veulent décalés dans leur approches surfent sur le phenomene tablette( sauf certain alors ceux-la c’est directe dans mes favoris)!!!!
          et pourtant l’alternative tablette existe depuis des années : l’UMPC/MID.

          la tablette c’est du loisir à100%, alors qu’il arrêtent de nous faire croire qu’en achetant une tablette ont devient plus productif.

          • Anonyme

            J’ai eu plusieurs SONY UX-90 ( version SSD ) il y a quelques années, , et bien l’iPad 2 est bien peu cher en comparaison, et tu fais quand meme bien plus de trucs avec, je pense que pour le prix du SONY, je peux avoir la Xoom, l’iPad 2, et pas mal de suivants….
            La tablet, tout le monde en parle, car c’est bien plus démocratique ( je n’ai pas dit que tout le monde pouvait y avoir accès….) et qu’après l’explosion des smartphones c’est un nouveau terrain de bataille.
            Et puis la tablet version 2011 s’adresse a la personne qui ne connait rien au monde informatique ou ses besoins sont limités.

    • je te plusois a au moins 1^999.
      a part être une extension de son pouvoir d’achat je ne comprend pas l’engouement pour ces tablettes.
      Baptiste, tu as complètement raison de soulever le problème d’un client light dans un monde ou tout est virtuellement synchronisé.
      Hormis des applis ou des jeux, tous mes fichiers partagés sont sur un home serveur ou sur un nas.

      • Anonyme

        1^999 = 1 !!!

        • Anonyme

          On va dire que ça compte quand même pour un +1! 🙂

  • kevin@

    Certaine tablettes ont de grosse capacité de mémoire tel la archos 5 internet tablet qui Monte a 500 giga et qui me permet d’avoir a porté de main tout mes documents multimedia

  • Anonyme

    Quelle « haine » des tablette baptiste 😉
    Ta galaxy tab t’aurait-elle trompé avec un ipad?

  • Anonyme

    Je me suis toujours dit qu’une « ardoise » pourrait être le premier objet multimédia de ma grand-mère. Elle n’aurait pas besoin de plus. Et la facilité d’utilisation d’un iPad serait un avantage !

  • air-dex

    Voilà ce qui se passe quand on achète des tablettes technologiquement au rabais comme l’iPad ou la Samsung Galaxy Tab ! Tu aurais moins eu de problèmes avec une tablette comme l’Archos 7it qui ELLE gère l’USB et possède 250 Go de mémoire. C’est pas une tablette comme l’iPad 7 pouces sous Android qui va t’aider à avoir une bonne opinion sur lex tablettes. Son seul point positif est que ça t’aidera à faire des bons articles comme celui là.

  • Anonyme

    Il y a du vrai pour aujourd’hui dans cet article, mais d’ici tres peu de temps avoir 64 Gigas sera bien suffisant pour le commun des mortels.
    Les gros groupes, Amazon en tete, Google, Apple et Microsoft proposeront chacun a leu maniere leur vision du cloud, pour tester depuis quelques jours la vision d’Amazon, il se dégage de tres bonnes options dans un futur proche.
    Si l’on prend en compte l’emergence de la norme LTE, couplé au cloud computing, les tablettes pourront se permettre de n’avoir que des capacités de stockage en retrait en comparaison des ordinateurs tels des PC ou Mac.
    Pour posséder un HTC Thunderbolt de chez Verizon et avoir la chance d’habiter dans une zone couverte ( tel a la norme LTE ), c’est vraiment rapide en dl, meme à l’interieur d’immeubles le signal est fort et la vitesse de navigation est impressionante, alors je pense tres fortement qu’une tablette Xoom en LTE, meme avec 16 Gigas devrait être suffisante, sachant que nous pourrons accéder à nos disques durs virtuels à grande vitesse, même en situation de tres grande mobilité.
    Nous ne sommes plus tres loin de nous passer de l’ordinateur de grand père, il nous manque juste la vitesse de connexion, le reste existe, et même la vitesse n’est plus très loin de nos tablettes.
    Il faut savoir se rendre à l’évidence, les tablettes ( ou sous un autre nom ) représentent la vulgarisation de l’informatique, le moment ou l’ordinateur va devenir la TV du XXI ème siècle
    ou l’on n’osera apprivoiser la machine sans craintes, sans connaissances particulières, avec des interfaces intuitives ( car depuis bébé, le toucher est un de nos sens important ).
    C’est sur, sur des blogs tel qu’ici, l’utilisateur moyen a besoin du PC, machine de production, de création, besoin de puissance pour du traitement de données, d’images, de montages vidéos, mais combien sommes nous à utiliser 50% des capacités de nos ordinateurs ? Combien ne se servent d’un PC pour juste internet, et voir 2 photos, allez soyons fou, visualiser un Dvix….
    On ne peut aimer les tablettes, mais comme Surface, elles prouvent que l’avenir passe par une interface modifié par rapport a celle que nous connaissons actuellement, et surement Windows 8 montrera la voie….

    • Merci de ton retour d’experience très intéressant.

    • Anonyme

      Moi je pense pas qu’on puisse remplacer un ordinateur par une tablette. Même pour ceux qui ont une utilisation assez limité, il y a pour moi le problème du clavier. C’est impossible pour celui qui veut un peu travailler d’écrire sur un écran tactile.
      Pour envoyer un mail ou faire une recherche ça passe, mais pour rédiger de long courrier ou des textes importants non.

      L’intérêt d’un tablette est qu’elle soit transportable facilement, si il faut lui ajouter un clavier bluetooth ça le devient déjà beaucoup moins.. Un ultraportable sera beaucoup plus intéressant pour ceux qui travaillent/voyage et qui ont besoin de mobilité.

      • Anonyme

        Je sais tres bien que l’on ne peut remplacer une tablette par un PC, pour une raison toute simple, a l’heure actuelle tous les programmes qui permettent de creer du contenu pour les tablettes ( iOS, Android OS, Web OS ….) tournent sur des PC ( ou Mac )…..

        Mais elles sont un complement, pas pour les cadres en déplacement ou autres, mais pour une grosse partie de la population ayant des besoins somme tous limités elles représentent l’ordinateur individuel.

        Il faut comprendre : tablette = marché de masse ( la ménagère + tout le reste )
        ultraportable = marché de niche ( ceux qui prennent l’avion plus de 10 fois par mois et toux ceux ayant des besoins de création en situation de mobilité )

        Et pour le problème du clavier, pour des textes courts, une adresse de site web, un changement de statut sous Twitter, une note etc… les claviers virtuels suffisent amplement.
        Je connais une personne qui fait de très grosse presentations avec un iPad, et pas lors de séminaires à la campagne, je parle devant plusieurs centaines de personnes, on peut en rire, mais ses présentations se passent plutôt bien….

    • Bien vue sfbubu.

      Avec la tendance du « cloud computing », on peut avoir une grande capacité de stockage virtuel. D’un coté, c’est pratique pour accéder à ces fichiers de n’importe quel support connecté au net; mais d’un autre, c’est compliqué de travailler hors connexion, ce qui est plutôt embêtant.

      Je pense qu’aujourd’hui, une tablette ne remplacera pas tout ce que je fais sur mon pc. Un jour, sans doute, la tendance changera.

  • Anonyme

    Je ne connaissais pas l’Atrix (http://www.20minutes.fr/article/649414/high-tech-nous-teste-motorola-atrix-smartphone-plus-innovant), mais effectivement le concept est très séduisant. Reste à voir la prix, puisque le problème c’est que quand on change de smartphone on garde son pc/macbook/netbook. Là il faut changer le combo.

    Personnellement, je ne change de téléphone qu’environ tous les deux ans, mais même à ce rythme, je change moins souvent d’ordinateur portable.

    Après, si le téléphone et son dock sont abordables, on peut changer les deux plus souvent (ben oui, d’autres marques proposeront sans doute la même chose bientôt) on peut beaucoup plus facilement envisager de se passer d’ordinateur, pour une utilisation simple (pour une utilisation plus poussée, reste le problème des logiciels, ne serait-ce que de bureautique)

    Ceci me semble être un bien meilleur combo qu’une tablette/clavier/disque dur. D’ailleurs, on en revient à ce que je disais dans un commentaire sur les tablettes pour travailler : la tablette est coincée entre le netbook et le smatphone, et l’Atrix fait les deux…

  • Sinon la eeepad transformer est vraiment sympa. Pour un fan de navigation web ça équivaut à un netbook. Et son prix est attracrif

  • Pingback: Une tablette : mais pour quoi faire ?! | Trendastic()

UA-114900-7